Association Médiévale Romande - Valorisation du patrimoine médiéval suisse romand

Les Médiévales de Neuchâtel

IMG_0105

Entrée du château de Neuchâtel

Une fête médiévale à Neuchâtel : tel est le projet lancé en 2016 par l'Association Médiévale Romande, afin de mettre en valeur le patrimoine médiéval notable de sa ville-siège. Une telle manifestation, de surcroît au coeur d'une agglomération, demande une organisation minutieuse: il s'agit donc d'une entreprise de longue haleine, qui se déroulera sur plusieurs années avant l'évènement à proprement parler. Les premiers objectifs sont la constitution d'un comité de fête: Neuchâteloises, Neuchâtelois, et toute personne intéressée, nous avons besoin de vous ! Rejoignez-nous dans cette grande entreprise pour faire rayonner notre ville et son passé médiéval ! 

Neuchâtel

L'histoire de la ville de Neuchâtel est plus que millénaire, puisque le premier document mentionnant Novum Castellum remonte au XIe siècle: en 1011, le roi de Bourgogne Rodolphe III offre la région en cadeau à son épouse Irmengarde, incluant le premier château de la ville. A cette époque, une agglomération était déjà implantée dans la région, au vu de la situation géographique privilégiée tant au niveau des voies navigables (le lac et les rivières Areuse et Seyon) que de la sûreté du lieu (un promontoire rocheux qui constitue un point stratégique de première importance). Ainsi, un fossé creusé a pu être daté de la fin du Xe siècle.

Quelques décennies après cette première mention de la ville commence la dynastie des seigneurs puis comtes de Neuchâtel, qui seraient issus des comtes de Fenis, près de Cerlier (une hypothèse aujourd'hui débattue). A la fin du XIVe siècle, la comtesse Isabelle de Neuchâtel transmet le titre à son neveu Conrad de Fribourg: cette branche règnera sur Neuchâtel jusqu'en 1457, date à laquelle décède le dernier descendant direct de la famille de Neuchâtel, Jean de Fribourg: le comté passe ensuite au mains de Rodolphe de Hochberg, puis de la famille française des Orléans-Longueville au début du XVIe siècle.

Architecture

Le bourg de Neuchâtel commence à se développer autour du château primitif au sud-ouest de la colline, au creux de la barrière naturelle du Seyon. De cette période primitive nous reste la tour des Prisons, construite à partir du Xe siècle puis surélevée plusieurs fois. Le château actuel, au nord-est de la colline, est quant à lui entamé par le comte Louis Ier au XIVe siècle, en même temps qu'une muraille d'enceinte autour de la bourgade qui s'étend à présent sur la rive gauche du Seyon.

Mais le joyau architectural de la ville médiévale est sans doute la Collégiale: entamée dès 1190 par Ulrich II, elle est consacrée en 1246, mais sa construction ne sera achevée que vers 1270-1280. Par conséquent, le bâtiment mêle divers types architecturaux (roman, bourguignon et gothique), reflétant les évolutions au cours de ces décennies. La tour sud date de la seconde moitié du XIIIe siècle, mais la tour nord est bien plus récente, puisqu'elle a été construite aux alentours de 1870, lors de travaux de rénovation. C'est également à cette époque que les flèches d'inspiration néo-gothiques ont été ajoutées. Jusqu'à la Réforme en 1530, la Collégiale était consacrée à Notre-Dame, et servie par un chapitre de six chanoines.

Tourisme

Neuchâtel et sa région sont d'une grande richesse touristique au niveau national et international. La Collégiale et le château du moyen-âge en sont des emblèmes, et son centre-ville allie charme pittoresque et taille humaine. De là, on découvre toute une région entre lac et montagne, riche en paysages, en activités culturelles, et en saveurs, avec notamment un vignoble notable. Outre la ville de Neuchâtel, le canton recèle également d'autres sites et vestiges susceptibles d'intéresser les amateurs d'histoire en général, et de moyen-âge plus particulièrement.

C'est le coeur historique de la ville que l'Association Médiévale Romande souhaite mettre en valeur avec son projet des Médiévales de Neuchâtel. En effet, les travaux de rénovation actuels permettront de révéler sous un jour nouveau les pierres plusieurs fois centenaires: avec les Médiévales, les visiteurs se sentiront projetés dans la ville du passé. Outre la magie de ce site unique, les stands et animations de qualité attireront tant les locaux désireux d'expérimenter leur ville sous un autre jour que les visiteurs curieux de découvrir une nouvelle région.